Elle s'appelait Marie Paradis, elle était ma grand-mère maternelle.

ScannedImage_3

Elle brodait avec passion, était petite main, s'adonnait à la dentelle et pourtant jamais elle ne m'a montré.

Bien longtemps après ma maman m'a offert ce délicat mouchoir seul souvenir de sa passion.

003b1

Elle s'appelait Germaine Macé, elle était ma grand-mère paternelle.

ScannedImage_4

Une des rares photos en ma possession avec mon grand-père dont je vous ai parlé le 11 Novembre dernier, et dans ses bras mon papa.

Elle aussi brodait, s'adonnait à la dentelle, mais elle non plus ne m'a jamais appris.

Pourquoi ? Cela restera un mystère.

Dernièrement ma tante est venue nous voir et m'a demandé si je voulais qu'elle me donne ses petits marquoirs d'école ainsi que les dentelles de ma grand-mère. Je vous en montre deux aujourd'hui mais j'en ai d'autres encore. Je n'ai pas osé les laver, ni les repasser, j'ai trop peur de les abimer,  je les laisserai donc dans leur jus.

002b1

004b1

De plus près.

005b1

Bonne fin de semaine à vous.

Edit à 10h00 : Ce que je n'ai pas dit c'est que ma grand-mère Marie en plus d'avoir un joli nom était née un 15 Août.

Elle ne porte pas ce prénom de par sa date de naissance, mais dans la famille de mère en fille trois prénoms revenaient régulièrement : Marie, Berthe et Adélaïde. Heureusement que cela s'est arrêté car je m'appellerai peut être Berthe au lieu de Sylvie !